Institut Ramon LLull

Exposition de Biel Mesquida et Ewa Karpińska au Centre d’études catalanes de la Sorbonne

Littérature.  Paris, 31/03/2022

Du 24 mars au 21 avril, le CEC accueille l’exposition bi-disciplinaire « La utilitat de l’inútil », entre poésie et aquarelle. Une lecture de Biel Mesquida à travers les peintures d’Ewa Karpińska pour en présenter les résonnances et donner à voir des voies d’évolutions possibles pour l’art.




L’exposition naît de la rencontre entre les deux artistes Biel Mesquida et Ewa Karpińska. Les poèmes de Biel Mesquida, Closcadelletra et Carpe momentum, servent de point de départ aux aquarelles d’Ewa Karpińska qui explore les différentes passerelles possibles entre la littérature et la peinture. Pour elle, l’une de ces passerelles est la page blanche qui représente ce vide qui permet une idée, la naissance d’un univers qui est à la fois un mensonge, car irréel, et une vérité, car porteur de vraies émotions. Les créateurs de l’exposition veulent également aborder la fragilité et la place de l’humain, renforcer les liens avec la nature et « délivrer un message qui perce la noirceur ».

Biel Mesquida (Castelló, 1947) est un auteur, poète et professeur majorquin. Il commence à se faire connaître dans les années 70 avec le roman L’adolescent de sal (1975) puis avec El bell país on els homes desitgen els homes (1974), publié plus tard, en étant l’un des premiers à aborder l’homosexualité dans ses écrits. Il s’essaye à divers genres littéraires : récits brefs, romans, poésie et roman non-fictionnel et gagne divers prix littéraires et, en 2005, la Generalitat de Catalogne le décore de la Croix de Sant Jordi, distinction décernée aux personnes ou institutions ayant particulièrement servi les intérêts civiques et culturels de la Catalogne.

Ewa Karpińska (Pologne, 1962) est diplômée en architecture du paysage à l’Université des Sciences de la Vie de Varsovie en 1985. Elle déménage ensuite à Paris et devient peintre dès les années 90. Elle s’intéresse et se spécialise dans l’aquarelle et dans l’action de l’eau en peinture, dans le procédé « humide sur humide » qu’elle approfondit jusqu’à connaître le cycle et les rythmes de l’eau.

« La utilitat de l’inútil », Ewa Karpińska et Biel Mesquida
Entrée libre
Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 20h
Le mercredi jusqu’à 17h30

Centre d’Études Catalanes
9, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris

Rencontre avec Biel Mesquida le 19 avril.


    Logo Institut Ramon Llull
  • Un consortium composé de:

  • Generalitat de Catalunya Govern Illes Balears Ajuntament de Barcelona

Ce site n’utilise que des cookies de séance à des fins techniques et analytiques. Il ne recueille ni ne cède de données à caractère personnel sans le consentement des utilisateurs. Il utilise également des cookies de tiers à des fins statistiques. Pour plus obtenir plus d’information ou pour les administrer ou vous y opposer, veuillez cliquer sur « + Info ».