Institut Ramon LLull

« Falaise », de la compagnie franco-catalane Baro d’evel, à la MC93

Arts de la scène.  Bobigny, 06/02/2020

Après avoir passé par les éditions 2018 et 2019 du festival Grec, la compagnie Baro d’evel arrive à Bobigny du 28 février au 6 février avec le deuxième chapitre du diptyque qui a débuté avec et prolonge le travail initié depuis la création de Bestias. Baro d’evel invente un monde poétique au fil de ses spectacles où se mêlent mouvement, acrobatie et musique. Falaise est leur nouvelle épopée où se rencontrent huit artistes, un cheval et des pigeons… En partenariat avec ARTE, la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis coproduit ce spectacle, qui bénéficie aussi  du soutien du projet de coopération transfrontalière PYRENART, et de l’aide à la création de la DGCA, Ministère de la culture et de la communication, de la Generalitat de Catalunya, Institut Català de les Empreses Culturals, du Conseil départemental de la Haute-Garonne et de la Ville de Toulouse.




Dans un espace en noir et blanc à plusieurs étages, surgit une tribu venue d’on ne sait où. Est-ce la fin ou le début d’un monde ? Baro d’evel poursuit sa recherche d’un théâtre où s’imbriquent travail du corps et de la voix, transformation de l’espace et des matières, disciplines du cirque et spontanéité que l’animal impose aux acteurs. Pour trouver la pulsation qui relie les êtres et parvenir à une transe commune, susceptible de résister à un monde menacé d’éclatement. Selon Barbara Métais-Chastanier, collaboratrice à la dramaturgie : « Second volet du diptyque, après , Falaise n’en est pas vraiment la suite. Mais plutôt l’envers. Son véritable endroit. Le gant s’est retourné. Nous sommes passé de l’autre côté du mur, de l’autre côté du monde. Cette vie grouillante qui débordait des parois. La voilà devant nous. Inquiète. Fragile. Obstinée. Têtue. Plurielle. Elle n’en a pas fini. Elle ne sait pas si elle a survécu à la catastrophe ou si elle la précède. Elle ne sait pas. Une chose est sûre : elle tremble ».  

Interrogés sur le titre du spectacle, les créateurs et metteurs en scène répondaient que tous les sens suggérés par le mot sont fondateurs de leur travail, liés à leurs origines circassiennes, aussi au cours du processus de création dans un sens métaphorique. Pour Blaï Mateu Trias, la falaise évoque le pas en avant qu’il faut faire pour se jeter dans le vide, le saut vers l’autre, la terre inconnue ou le dépassement de soi, la question de la limite. Pour Camille Decourtye, le sens du mot serait aussi métaphorique, connecté au fait d’explorer ce que l’on traverse dans sa vie au moment de la création, chercher à grimper sa propre falaise, à explorer ses gouffres intérieurs.  

Baro d’evel

En 2000 un collectif de 6 artistes, Julien Cassier, Adrià Cordoncillo, Camille Decourtye, Mathieu Levavasseur, Nicolas Lourdelle et Blaï Mateu Trias, fonde Baro d’evel cirk compagnie, sous la direction de Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias depuis 2006. Après presque vingt ans d’existence, la compagnie crée des spectacles en itinérance (Le Sort du dedans, 2009), en chapiteau (Le Sort du dedans et Bestias, 2015), en salle (Bechtout’, 2003 ;  Ï, solo de clown de Blaï Mateu Trias, 2006 ; , 2018, et leur dernier spectacle, Falaise, 2019) et dans la rue (¿Por qué No?, spectacle fondateur, 2000 ; Les Escapades, spectacle pour l’espace public, 2014), en participant aussi à une expérience cinématographique en 2015, The Missing Part, court-métrage réalisé avec Salvador Sunyer.

Toujours dans la recherche d’une grande intimité avec le public, leur défi moteur est de se mettre en danger artistiquement, de chercher un art total, en travaillant beaucoup sur la transformation, autant des interprètes que de l’espace lui-même, en provoquant  des croisements, des rencontres à la recherche de l’excellence de chaque discipline. C’est un travail ardu et quotidien, dans lequel se mêlent le mouvement, l’acrobatie, la voix, la musique, la matière, et dont la particularité est d’incorporer à la recherche la présence d’animaux. Suivant les mots de C. Decourtye, à chaque fois la compagnie propose un voyage sensoriel à partir d’un espace. Avec la troupe de Bestias, Baro d’evel a traversé presque cinq années de travail, entre les répétitions et les tournées, et partagé des moments très intenses. Forts de cette expérience, la cie s’est senti prête à aborder un grand plateau avec une grande scénographie, qui deviendrait celui de Falaise.

Pour le dévelopement de ses projets 2018-2020, la compagnie reçoit le soutien de la Generalitat de Catalunya, Institut Català de les Empreses Culturals. Baro d’evel  est aussi  conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication — Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Occitanie / Pyrénées - Méditerranée et la Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée.

 

Camille Decourtye

Camille Decourtye grandit dans le monde du cheval, fait de la musique au conservatoire. Elle se forme en tant que voltigeuse à la banquine et à la bascule dans les écoles nationales (ENCR à Rosny-sous-Bois, puis le CNAC à Châlons-en-Champagne). Parallèlement, elle développe un travail sur la voix.

En 2004, elle choisit d’intégrer le cheval dans les projets de la compagnie. Elle développe alors un travail de liberté et de communication par le corps, en cherchant le jeu et la mise en avant de la singularité de chaque animal. Elle est auteure et interprète de l’ensemble des spectacles de Baro d’evel. Après l’expérience du collectif avec ¿ Por qué no ? et Bechtout’, elle dirige le projet Petit Cirque au marché, et à partir de 2006, elle prend la direction de la compagnie avec Blaï Mateu Trias et conçoit les spectacles Le Sort du dedans, Mazùt, Les Escapades, Bestias et le diptyque Là, sur la Falaise, dont Falaise constitue le second volet.

Blaï Mateu Trias

Né à Barcelone, Blaï Mateu Trias grandit dans une famille qui baigne dans les courants artistiques catalans post-Franco. Aux côtés de la compagnie Tortell Poltrona, il participe aux premières expéditions de Clowns Sans Frontières. Il se forme aux arts du cirque en France (École Nationale de cirque de Châtellerault, l’ENCR de Rosny-sous- Bois, le CNAC à Châlons-en-Champagne), où il travaille avec des artistes comme Heddy Maalem, Beñat Achiary, Philippe Decouflé, Laurence Mayor, Eugène Durif, Francesca Lattuada entre autres. Auteur et interprète de l’ensemble des spectacles de Baro d’evel, en 2006 il se lance dans l’expérience en solo avec Ï où il questionne le cirque dans sa forme et le frotte à une matière historique et dramatique. Après l’expérience collective, il dirige la compagnie à partir de 2006 avec Camille Decourtye et conçoit les spectacles Le Sort du dedans, Mazùt, Les Escapades, Bestias et le diptyque Là, sur la Falaise, dont Falaise constitue le second volet.

 

Falaise, Baro d’evel

Avec : Noëmie Bouissou, Camille Decourtye, Claire Lamothe, Blaï Mateu Trias, Oriol Pla, Julian Sicard, Marti Soler, Guillermo Weickert, un cheval et des pigeons

 

Du mardi 28/01/20 au jeudi 06/02/20

MC93, Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis

Salle Oleg Efremov

MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis

9 boulevard Lénine

 93000 Bobigny

Baro d’evel invente un monde poétique au fil de ses spectacles où se mêlent mouvement, acrobatie et musique. Falaise est leur nouvelle épopée où se rencontrent huit artistes, un cheval et des pigeons…


    Logo Institut Ramon Llull
  • Un consortium composé de:

  • Generalitat de Catalunya Govern Illes Balears Ajuntament de Barcelona

Ce site n’utilise que des cookies de séance à des fins techniques et analytiques. Il ne recueille ni ne cède de données à caractère personnel sans le consentement des utilisateurs. Il utilise également des cookies de tiers à des fins statistiques. Pour plus obtenir plus d’information ou pour les administrer ou vous y opposer, veuillez cliquer sur « + Info ».