Institut Ramon LLull

CA
EN
ES

Menú

Rechercher

La photographe Laia Abril expose les témoignages d’une guerre invisible autour du corps à la Maison des Métallos

Paris,  22/11/2018

Sous le titre « On abortion. L’avortement, une vulnérabilité universelle », la photographe barcelonaise présente du 22 novembre au 9 décembre une série de travaux faits à partir d’objets réels, de photographies et de matériel sonores sur les dangers et les dommages causées par la manque d’accès légal à l’avortement.




Après avoir obtenu son diplôme de journalisme à Barcelone et étudié la photographie à New York, Laia Abril a été directrice artistique de Colors Magazine. Elle a exposé dans le monde entier, notamment aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Chine, en Pologne, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse, en Italie et en Espagne. Son travail est présent dans des collections privées et publiques dont celles du musée de l'Élysée, du Fotomuseum Winterthur ou du MNAC. Elle est également l’auteure de trois livres : Thinspiration (2012), Tediousphilia (2014) et The Epilogue (2014), unanimement salué par la critique et sélectionné pour le Prix du livre photographique Paris Photo-Fondation Aperture, le festival PhotoBook à Cassel et le PhotoEspaña Best Book Award. Son dernier livre On Abortion (Dewi Lewis, 2017) fait partie du premier volume de son nouveau projet « A History of Misogyny ».

Enrichie de témoignages de personnel soignant collectés sur le terrain, « On abortion » a été exposé et récompensée aux Rencontres de la photographies d’Arles en 2016. L’exposition questionne le visiteur à propos des stigmates et les tabous toujours existants autour de l’avortement.

Bien qu’il existe aujourd’hui des manières d’avorter sûres et efficaces, 47 000 femmes meurent chaque année des suites d’avortements clandestins. Par-delà les pays et les religions, les lois et la pression sociale interdisent à des millions de femmes l’accès à l’avortement et les forcent à mener à terme des grossesses non désirées. Beaucoup d’entre elles sont mineures, ont été victimes de viols ou mettent leur santé en danger. Pour son projet intitulé « De l’avortement », Laia Abril documente et conceptualise les risques encourus par ces femmes qui se voient refuser un accès libre, légal et médicalisé à l’interruption de grossesse.

 

Exposition

Du 22 novembre au 9 décembre

Du mardi au vendredi de 14h à 20h

Samedi et dimanche 14h à 19h

Nocturnes les jeudis 22 et le samedi 24 novembre

La Maison des Métallos

94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

«  Entre portraits de femmes contant leur histoire et documents émanant du Musée de l’Avortement et de la Contraception à Vienne, c’est une exposition exceptionnellement forte que cette jeune photographe présente, non seulement par son discours, mais aussi par son style frontal, direct, sans concession et par son approche dépassant les limites de la photographie » Lunettesrouges.blog.lemonde.fr

A consortium of:

Generalitat de CatalunyaGovern Illes BalearsAjuntament de Barcelona