Institut Ramon LLull

CA
EN
ES

Menú

Rechercher

“Gloire incertaine” de Joan Sales, roman phare de la littérature catalane contemporaine, paru chez Jacqueline Chambon

France,  30/11/2018

Gloire incertaine, œuvre multiple et existentielle, est une perle rare qui a vécu de multiples vies au gré des coupes chirurgicales imposées par la censure franquiste, de ses différentes publications et du développement du texte jusqu’à la mort de son auteur en 1983. Premier roman écrit par un soldat de la République sur la guerre civile, il se réapproprie ces combats dont Malraux, Hemingway, Bernanos, Orwell avaient fait un sujet mythique.




Ce texte polyphonique et littéraire, dont les personnages se répondent au gré de leurs aventures et idéaux, se déploie sur plusieurs périodes de la guerre d’Espagne, entre échanges épistolaires, dialogues travaillés à la serpe et prose philosophique d’une grande portée. On y suit Lluís, jeune soldat sur le front républicain ; Trini, sa compagne anarchiste restée à Barcelone avec leur enfant ; Soleràs, personnage qui fascine tous ceux qui le croisent ; et Cruells, jeune séminariste et confident des guerres intérieures de ses compagnons de tranchée. « Des héros – combattants, volontaires ou non, sur le front d’Aragon – en proie à une situation qui les dépasse et les transforme en pions d’un jeu qu’ils ne maîtrisent pas. Leurs souffrances, leurs doutes, leurs héroïsmes, leurs sacrifices, incarnent “the uncertain glory of an April day”, phrase de Shakespeare qui donne au livre son titre », comme le souligne l’auteur Juan Goytisolo, qui a permis de faire connaître ce roman majeur de la culture catalane.

 

 « Ce sont des pages superbes tenues par le suspens, lestées d'un réalisme minutieux, burlesque ou lyrique, qui rend aussi bien justice au chaos de Barcelone en état de siège qu'au miteux village où campent les brigades rouges sur le "front mort".

La guerre est partout ; pourtant les combats sont à peine là. Mais ceux qui se livrent sont essentiels : les alliés se divisent déjà en factions, les amants aussi, les familles, les amis, chacun aspirant à la beauté, au pouvoir, à l'ombre d'un salut. »

Fabienne Dumontet, Le Monde 2007

 

« Derrière la distance que Joan Sales voudrait instaurer, sa voix est exacerbation, à vif, d'un idéal jamais apaisé, partageant avec Bernanos et ses Grands cimetières sous la lune, ou Orwell et son Hommage à la Catalogne (dont est tiré le film Land and Freedom de Ken Loach), le dégoût profond face à cet appel fauchant une génération, ramenant les survivants sur le chemin étroit et solitaire de ceux qui ne sont pas morts avant leurs trente ans et luttent pour ne pas tomber " aux pieds du Mensonge, qui est le roi du monde " ou de l'étrange nostalgie ambiguë des champs de bataille. »

Delphine Descaves, Le Matricule des Anges, 2007

 

Éditions Jacqueline Chambon

Hors collection

Octobre, 2018 / 14,5 x 22,5 / 528 pages

Traduit du catalan par : Maria Bohigas, Bernard Lesfargues

« Le devoir de témoigner de « la vérité contre le mensonge noir et contre le mensonge rouge », dont il parlera ensuite [...], confère à Joan Sales la rigueur morale de celui qui ne fonde ses réflexions sur aucune certitude et vit à découvert dans l’absurde du monde, avec son cortège de sang, de mort et d’injustice. »

Juan Goytisolo

A consortium of:

Generalitat de CatalunyaGovern Illes BalearsAjuntament de Barcelona